Dessine-moi un mouton au Salon du Livre

Remise de chèque à l\'association Dessine-moi un moutonLe 27 mars dernier, à l’occasion du 27e Salon du Livre à Paris, le groupe L’Express-Lire a remis officiellement un chèque de 28 000 euros à l’association Dessine-moi un Mouton qui vient en aide aux familles atteintes par le Sida. Ce chèque est le fruit de la vente du numéro Hors-série de LIRE, entièrement consacré au Petit Prince, à l’occasion du 60e anniversaire de sa parution en France. 50 centimes étaient alors reversés à l’association pour chaque exemplaire vendu.
Depuis 17 ans, l’association Dessine-moi un mouton apporte un soutien social et psychologique aux familles touchées par le Sida. Une équipe de professionnels les aide à préserver l\’équilibre de vie des enfants et des familles et leur permet de restaurer les liens familiaux, de s\’insérer malgré la maladie, tout en les accompagnant dans leur suivi médical. Depuis 1990, l\’association a accueilli et soutenu plus de 1 000 familles.

En savoir plus : www.dessinemoiunmouton.org

Toulouse célèbre Saint-Exupéry !

Concert du Petit Prince à ToulouseLe 18 décembre, les toulousains rendaient hommage à Antoine de Saint-Exupéry à la Cité de l’Espace. Un devoir de mémoire où la grande famille aéronautique et spatiale de Toulouse s’est réunie pour une soirée grandiose, organisée par Martine Saint-Martin, déléguée Midi-Pyrénées pour l’Espace Saint-Exupéry : « Nous avons voulu lui rendre un hommage tout particulier à l’occasion du 60e anniversaire de la parution, en France, du Petit Prince mais aussi du 80e anniversaire de sa première venue à Toulouse-Montaudran où il commença sa carrière chez Latécoère, le 14 octobre 1926. »
La soirée commença dans la salle Imax de l’Astralia, à la Cité de l’Espace avec une émouvante introduction de M. François d’Agay, neveu d’Antoine de Saint-Exupéry.
Suivit un très beau concert « Clair de Terre », créé par Jean-Noël Sarrail, reprenant les principaux thèmes du Petit Prince, magnifiquement interprétés par les élèves des collèges de Lavaur, Gratentour, Reynerie et Graulhet.
Au cours de la soirée, a été inaugurée une exposition exceptionnelle sur Saint-Exupéry et Le Petit Prince : « Un Prince dans les Etoiles » en présence de MM. François et Olivier d’Agay, neveu et petit-neveu de Saint-Exupéry. On pouvait y découvrir des dessins originaux d’Antoine de Saint-Exupéry, mais aussi une collection de livres, des instruments d’avions et surtout de très belles sculptures sur l’écrivain-pilote et Le Petit Prince, réalisées par P. Jouffroy et Madeleine Tezenas du Montcel, Peintre de l’Air.

En savoir plus : http://www.cite-espace.com/ 

Une conférence sur Saint-Exupéry !

Howard ScherryUne conférence autour d’Antoine de Saint-Exupéry et du Petit Prince aura lieu mercredi 15 novembre à l’Espace Bernanos, Paris 9e.
Cette conférence sera présentée par M. Howard Scherry venu spécialement de New York. Il est un grand spécialiste de la vie de Saint-Exupéry durant la période où il vivait aux Etats-Unis. Il est aussi le président-fondateur de l’association Remembering Saint-Exupéry qui a pour but de promouvoir la mémoire et l’œuvre du pilote-écrivain aux Etats-Unis.

Rendez-vous mercredi 15 novembre à 18h à l\’Espace Georges Bernanos
4, rue du Havre – 75009 Paris
Tél. 01 45 26 65 26
Fax 01 45 26 65 25

Le Petit Prince a 60 ans

logo60lppLe coup d’envoi a été donné le 13 janvier 2006 au Théâtre Michel (Paris). Les amis du Petit Prince ont fêté comme il se doit son anniversaire. L’opéra de Nikolaus Schapfl a été joué dans sa version scénique devant 2 500 spectateurs.

Le magazine Lire a publié un hors-série consacré au Petit Prince, un document complet sur le conte et son auteur. L’Express a consacré un dossier complet au Petit Prince et a inclus en cadeau, la lecture de Gérard Philipe (1954).

Editeur français de l’œuvre, Gallimard propose à ses lecteurs un livre de recueil de dessins : Antoine de Saint-Exupéry – Aquarelles, pastels, plumes, crayons. Toujours le cadre des 60 ans, le livre Il était une fois… Le Petit Prince est un recueil réalisé par Alban Cerisier. Au programme : analyse de l’œuvre, témoignages et critiques inédites. Une édition à tirage limité et un CD avec Bernard Giraudeau dans le rôle du lecteur ont été réalisés pour l’occasion.

Afin d’immortaliser ce 60e anniversaire, une statue à l’effigie du Petit Prince a été dressée à Northport (Long Island, Etats-Unis) le 16 septembre 2006.

Bon anniversaire petit bonhomme !

En savoir plus : http://www.60anslepetitprince.com

 

Mille et un Petit Prince !

Photo de Michael PätelA la rencontre de Michael Pätel, l’un des plus grands collectionneurs du Petit Prince au monde !
C’est en Allemagne à Fränkisch-Crumbach, petite ville dans le Odenwald, que nous avons rencontré le Dr Michael Pätel, un ami du Petit Prince. Michael Pätel aime les voyages. Et c’est au cours de l’un d’eux, plus précisément au Mexique qu’on lui offre, il y a six ans, un exemplaire du Petit Prince en espagnol. Une redécouverte ! A son retour, il a l’idée de rechercher le même ouvrage dans d’autres langues. Il en trouve un russe, puis un grec… et le temps faisant, mais aussi les voyages, il établit peu à peu sa riche collection. « La plupart des collectionneurs s’arrêtent quand ils ont un exemplaire de chaque langue », explique-t-il. Mais Michael Pätel, lui, cherche à avoir un exemplaire de chaque édition. C’est ainsi par exemple qu’il possède 330 exemplaires du Petit Prince en espagnol.
Plus de 1 500
Petit Prince de toute la planète sont déjà rassemblés comme une grande famille dans son bureau, classés par langue et par pays. Aujourd’hui, le Dr Pätel fait partager sa collection au travers d’un site Internet qu’il enrichit régulièrement de ses dernières acquisitions.
Michael Pätel nous parle de sa passion pour Le Petit Prince au cours d\’une interview que vous pouvez découvrir ici : voir l’interview.

Dans la ville natale du Petit Prince…

Maison de Bevin HouseC’est à Northport, petit village situé à Long Island près de New York, qu’Antoine de Saint-Exupéry s’installa en été 1942 dans une villa nommée Bevin House et où fut écrit Le Petit Prince. Une sculpture à son effigie y sera prochainement dévoilée. Saint-Exupéry recherchait un lieu calme à la campagne où il pourrait travailler mais suffisamment proche de New York pour ses affaires. Il vivait depuis un an et demi aux Etats-Unis où, comme beaucoup d’intellectuels français, il s’était expatrié après sa démobilisation. Il y était déjà très populaire et connaissait un succès notamment avec la publication de Flight to Arras (Pilote de guerre). Son éditeur américain le voit un jour dessiner un petit personnage très singulier. Il réussit à le convaincre d’écrire un conte pour enfants qui devait paraître pour Noël 1942. Et c’est à Northport que Saint-Exupéry trouve le temps de rédiger ce conte et d’en faire les illustrations, mais Le Petit Prince ne paraîtra qu’en avril 1943.

Mme Yvette O'Brien et la maquette de la statue du petit princeEn 2004, la Northport-East Northport Public Library (la bibliothèque de Northport) fêtait ses 90 ans. A cette occasion, la bibliothèque s’est agrandie et dotée d’un jardin extérieur pour ses lecteurs. En septembre prochain, sera inaugurée une statue en bronze à l’effigie du Petit Prince, que les visiteurs pourront découvrir sur la terrasse. Un hommage de la communauté de Northport au personnage universel qui naquit chez elle et porté à bout de bras par Madame Yvette O’Brien, une enseignante française installée à Northport depuis 35 ans. Madame O\’Brien pensait que le jardin de la bibliothèque de Northport serait un lieu parfait pour cette sculpture. Elle rappellerait, pour toujours, ce moment historique où Le Petit Prince vit le jour.

Tombé sur Terre…

Le petit prince sur sa planèteLa très sérieuse B612 Foundation, du nom du célèbre astéroïde, s’est fixée pour objectif d’épargner la Terre d\’une collision avec un astéroïde… Même si la planète du Petit Prince ne va pas s’écraser sur Terre, il y a un autre astéroïde découvert en 2004 qui croisera notre route en 2029. Son nom ? Apophis, le dieu égyptien de la destruction, 2004 NM4 pour les intimes. Un géant de 320 m de diamètre qui, le 13 avril 2029, passera à seulement 30 000 km de la Terre. L’épaisseur d’une feuille de papier à l’échelle du système solaire. Une étoile très brillante traversera le ciel d’Europe et d’Afrique du Nord. C’est probablement à ce moment que nous saurons si Apophis rencontrera la Terre à son prochain passage en 2036, le 13 avril aussi. Les conséquences en seraient terribles ! S’il venait à tomber en mer, il créerait un gigantesque raz-de-marée et s’il tombait dans les terres, il enverrait tellement de poussière dans l’atmosphère que le climat en serait bouleversé comme ce fut le cas lors de la disparition des dinosaures !

Présidée par Russell Schweickart, un ancien astronaute du programme Apollo, la B612 Foundation et son équipe de scientifiques, d’astronomes et d’astronautes, étudient les risques liés à une collision entre la Terre et un astéroïde et cherchent ainsi à l’en prémunir. Elle a ainsi imaginée, depuis sa création en 2002, plusieurs moyens d’actions. La dernière option finalement retenue : jouer avec la gravité ! Ce serait l’idée la plus simple à réaliser et la plus économique et qui présente le moins de danger. Le principe est simple : on met en orbite un objet massif et très lourd à proximité de l’astéroïde. Ceci aura pour effet de modifier le centre de gravité et donc de décaler légèrement la course de l’astéroïde. Pris suffisamment de temps à l’avance, les quelques centaines de kilomètres ainsi gagnés suffiraient à mettre la Terre à l’abri de toutes menaces ! Depuis 1998 un programme de la Nasa recense les objets de plus d’1 km de diamètre. Il y en aurait plus d’un millier sur la route de la Terre, sans prendre en compte les plus petits astéroïdes… qui eux sont des centaines de milliers. Ainsi, un programme de surveillance et d’alerte se met en place. Voilà donc un projet original que la fondation souhaite pouvoir développer avec la Nasa et le rendre opérationnel pour 2015.

A suivre !

En savoir plus : http://www.b612foundation.org/

Le Petit Prince au Brésil

Affiche O Pequeno PríncipeLe 11 mars dernier, une adaptation théâtrale du Petit Prince, O Pequeno Príncipe, a été présentée pour la première fois à São Paulo au Brésil. Cette adaptation, très originale et usant de moyens techniques importants est mise en scène par João Falcão. Le rôle du Petit Prince est interprété par Luana Piovani, qui avait déjà connu un grand succès en 2003 lors de sa participation à l\’adaptation d\’un autre grand conte pour la jeunesse. Ces représentations s\’inscrivent aussi dans une forme d\’action sociale visant à la collecte d\’aliments en échange des places de théâtre. Les aliments collectés sont distribués aux institutions d\’aide à la jeunesse, aux hôpitaux et aux crèches.

O Pequeno Príncipe du 11 mars au 29 octobre 2006 chaque samedi et dimanche à 16h au :
Teatro Shopping Frei Caneca
Rua Frei Caneca, 569
Shopping Frei, 6° andar
São Paulo

En savoir plus : http://www.teatroshoppingfreicaneca.com.br/

Der kleine Prinz, un ballet fantastique en deux actes

Photo du ballet Der Kleine PrinzBienvenue dans le monde d’Antoine de Saint-Exupéry ! Gregor Seyffert nous invite à un voyage dans l’infinie de la fantaisie…
Déçu par l’amour, Le Petit Prince quitte sa planète et parcourt l’univers à la recherche d’amitié, d’humanité et d’affection. Au cours de son voyage, il rencontre des gens et des animaux mystérieux. De ses questions au monde et ses expériences avec lui, il est démontré clairement à la fin : « On ne voit bien qu’avec le cœur ».  A la fin de son voyage dans le monde des adultes, Le Petit Prince trouve la force, de retourner sur sa planète et à son amour…

Le producteur et chorégraphe, Gregor Seyffert a compris le message de Saint-Exupéry dans Le Petit Prince. Comme beaucoup de contes, c’est un livre pour enfants et adultes, plein de charme, dit-il. Mais pour lui, c’est avant tout le plus touchant livre existentiel du 20e siècle ! Gregor Seyffert se rappelle n’avoir lu à chaque fois, que quelques pages, de crainte d’arriver trop vite à la fin du livret. « Les mots, phrases et images étant trop précieux. » A travers ce ballet, l’auteur nous invite à découvrir l’enfant éternel qui habite en nous… Dans son carnet, il a écrit : « Bien trop tôt, dans un âge dans lequel on cherche encore un refuge, nous avons été privé (sevré) de Dieu et ainsi, nous devons maintenant nous battre en petits gars solitaires, à travers la vie. »

Production / Chorégraphie : Gregor Seyffert
Son : Wolfgang Bley-Borkowski
Mise en scène : A.Christian Steiof
Costumes : Gabriele Kortmann
Animation vidéo : Olivier Schroeter / Christian Molle / Thomas Schaarschmidt

Musique : H. Le Bars, P. Comelade, E. Satie, S. Prokofiev, les tambours du bronx, J. S. Bach, Lambaren.

En savoir plus : http://www.anhaltisches-theater.de